10 Faits qui Prouvent que Vous êtes Hypersensible !

10 Faits qui Prouvent que Vous êtes Hypersensible !

Hello les amis ! Aujourd’hui je vous retrouve avec un article un peu particulier sur un sujet qui me tient à cœur : l’hypersensibilité.

Un hypersensible se reconnaît facilement : il fonctionne comme une éponge et absorbe tout sur son passage. Il ressent les émotions de façon tellement intense que cela le nourrit de l’intérieur.

La vie devient comme des montagnes russes : un petit moment de joie peut donner des ailes et apparaître comme un instant de bonheur inégalable. A contrario, les moments de stress ou de tristesse peuvent être un véritable raz-de-marée et tout dévaster.

Je vis avec cette hypersensibilité depuis toujours et j’ai mis beaucoup de temps à comprendre comment je fonctionnais. J’ai analysé la manière dont mon hypersensibilité s’exprimait afin de le partager avec vous. En parler aidera peut-être certaines d’entre vous.

Alors, voici 10 faits qui prouvent que vous êtes sans aucun doute hypersensible !

blogueuse développement personnel

1/ Vous pleurez très souvent devant un film ou une série, pour des moments tristes ou au contraire ultra joyeux.

2/ Vous êtes réputé pour être une personne très stressée. Vous avez du mal à vivre dans le présent car vous êtes sans cesse préoccupé par le passé ou le futur (lire l’article Comment vivre dans le présent ?)

3/ Savoir vos proches heureux est la clé de votre bonheur.  Cela vous apporte une grande sérénité.

4/ Vous êtes souvent fatigué, pas car vous faites une activité particulière, mais simplement parce que vivre des émotions si intenses vous épuise.

5/ Vous voyez tout, entendez tout… Votre surcharge émotionnelle vous permet d’être un radar, attentif au moindre détail.

6/ Vous avez une intuition forte. D’ailleurs, quand vous la suivez, vous savez généralement que vous avez fait le bon choix.

7/ Vous êtes susceptible. La critique n’est jamais agréable, mais pour vous elle peut être particulièrement mal vécue.

8/ Vous préférez ne pas être au courant des mauvaises nouvelles pour vous protéger. Vous êtes plus en sécurité dans votre bulle.

9/ Vous avez l’âme artistique. Vous êtes passionné(e) par la musique, le chant, le dessin, le stylisme…

10/ Aidez les gens vous procurent une sensation d’accomplissement. Vous devez donner pour être comblé.

Alors, vous vous reconnaissez vous aussi ? N’ayez crainte ! Être hypersensible peut être un atout si vous apprenez à gérer votre hypersensibilité. Je vous livre mes 10 astuces dans cet article pour vous aider à y parvenir !

blog développement personnel

blogueuse développement personnel

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:

25 Commentaires

  1. Philippe
    15 août 2018 / 18 h 41 min

    Très bien écrit comme toujours ! <3

  2. 25 août 2018 / 18 h 37 min

    je me reconnait totalement, mais je n’avais jamais fait le lien avec la fatigue…. pourtant il est vrai que c’est épuisant tant physiquement que psychologiquement .

    • 26 août 2018 / 12 h 47 min

      Oh que oui ! Ça « vide » toutes ces émotions 🙂

  3. 25 août 2018 / 23 h 17 min

    Je me reconnais beaucoup dans tout ces points ! Ton blog est un belle découverte !
    J’ai hâte d’aller lire tes autres articles !

    • 26 août 2018 / 12 h 46 min

      Ton commentaire me touche beaucoup ! Merci beaucoup Lucie !

  4. Eloise
    5 septembre 2018 / 20 h 11 min

    Bonjour,

    Je me permets de vous laisser un commentaire car je suis complètement perdue et votre article résonne parfaitement en moi.
    Je suis sans cesse fatiguée alors que je n’ai pas d’intenses activités physiques, je pleure souvent pour un rien et j’ai l’impression d’être sans arrêt dans un ascenseur émotionnel.
    Les critiques me sont vraiment désagréables et je déteste les imprévus, ça me stresse. Franchement, j’ai l’impression d’être pathétique mais je suis tout le temps angoissée pour un rien : quand je dois prendre le bus scolaire, j’angoisse de peur de ne pouvoir m’asseoir seule dans mon coin et d’être obligée de prendre place à côté d’un(e) inconnu(e) qui me « jetterait », si je puis dire, quand je me rends au lycée je me sens tellement oppressée que je deviens complètement fausse (je me replie sur moi-même, je parle le moins possible, je ris mais pas naturellement…) et lorsque je rentre enfin chez moi, je suis au bord des larmes, crevée, hystérique parfois – et si quelqu’un se met en tête de me reprocher quelque chose (même si ça n’a rien de grave !), j’éclate en sanglots ou je me mets dans une colère folle.

    J’ai également l’horrible impression d’absorber toutes les émotions des gens. C’est bizarre mais je ressens immédiatement quand quelqu’un est stressé, détendu, etc, et le pire sont les émotions « négatives » que j’absorbe très vite à mon plus grand désarroi.

    Je ne me sens bien que lorsque je suis seule, que j’écris ou que je lis, bref que je me perds dans un monde qui n’est pas le mien. Selon vous, est-ce un signe d’hypersensibilité ou bien je me fais des idées ?

    En tout cas, merci pour votre article.

    Une lectrice.

    • 11 septembre 2018 / 12 h 17 min

      Bonjour et merci pour ce commentaire très touchant. En lisant ces quelques lignes, je me suis reconnue à l’âge où j’allais encore au lycée. Oui, ceci sont les signes d’une hypersensibilité certaine. Après, il faut malheureusement apprendre à vivre avec. Ce qui m’a appris à contrôler mes émotions (ou du moins à en prendre le dessus) est d’avoir appris à communiquer, à parler, à dire ce que je ressentais. Ça parait « idiot », mais il est très important de se défaire de cette surcharge émotionnelle quotidienne en parlant. Je me suis réfugiée toute ma vie dans mon monde imaginaire et c’était ma foi très reposant, mais il faut un jour avoir le courage de vivre notre vie dans la réalité. Alors voici mes conseils :
      1/ Apprend à parler, à te confier, à communiquer (à un ami, un parent ou un professionnel)
      2/ Fais tous les matins et tous les soirs des exercices respiratoires (tu te focalises sur ta respiration et tu prends conscience de celle-ci en inspirant profondément et en expirant)
      3/ Choisis une voie professionnelle qui te permettra d’exploiter ta sensibilité (métier artistique, créatif…)

      J’espère t’avoir aidé <3

  5. 12 septembre 2018 / 13 h 19 min

    Ça c’est tout à fait moi ! Je suis hypersensible et beaucoup trop même. J’arrive à pleurer pour vraiment tout et très facilement… C’est assez handicapant ! Je me souviens quand j’étais au lycée il suffisait que les profs me « grondent » un petit peu pour une mauvaise note ou un manque d’attention et je me mettais à pleurer comme ci c’était la fin des haricots haha. Le pire c’est qu’ils ne me prenaient jamais au sérieux, du coup j’avais le droit à beaucoup de moqueries. C’est vraiment pas facile ! J’arrive même à recevoir des remarques de ma famille, ils ne comprennent pas que je mette à pleurer pour « si peu ». Il faut vraiment l’être pour comprendre 😉
    Je suis également une très grande stressée, susceptible, et vraiment tout ce que tu cites dans ton article. Mais j’essaie d’un peu changer, histoire d’avoir la vie plus facile. C’est assez dur, c’est quelque chose d’assez naturel, mais je pense que je vais pouvoir réussir à l’être ne serait-ce que moins 🙂 Surtout pour le côté stressée, qui me gâche pas mal la vie !

    • 25 septembre 2018 / 12 h 09 min

      Je suis très touchée de lire ton commentaire. Je crois me reconnaitre XD Je crois qu’au final, cette hypersensibilité est une force alors sois en fière 😉

  6. Souza Ben
    7 octobre 2018 / 12 h 57 min

    bonjour;
    Effectivement madame ; c’est tout à fait moi ! Je suis une personne hypersensible des fois je me reconnait à des point positifs mais d’autres non. mais bon dieu merci pour tt .
    Bon courage

  7. laeticia
    21 octobre 2018 / 9 h 11 min

    Bonjour,
    je suis tombé sur votre blog avec pinter est.je savais que j’étais hypersensible car je pleure souvent pour un rien et que je ressens les émotions des autres mais après avoir lu votre texte je m’imaginais pas à quel point mon hypersensibilité était grande, je suis toujours prête à aider les autres mais moi je suis perdu dans un monde où je ne trouve pas ma place, je suis effrayé du monde et de la perte des êtres cher (j’ai perdu ma maman et ma grand-mère). je suis tressé et je supporte de plus en plus mal le monde qui m’entoure à en avoir des vertiges, je n’avais pas fait le lien non plus.

    • 22 octobre 2018 / 13 h 58 min

      Bonjour Laeticia. Je suis désolée de lire ça… Oui l’hypersensibilité forme une sorte de grosse bulle où l’on décide de se renfermer. On aide les autres, mais on se sent différent. On peut mettre des années à trouver notre place, parce que des tas de choses nous font envie. D’un autre côté, on se lasse rapidement. Si je peux te donner un conseil : fais ce qui te rend heureuse. Choisis un métier qui te permette de t’épanouir, entoure toi d’amis sincères et n’hésite pas à te confier. Il faut parler pour extérioriser toute cette sensibilité. Courage <3

  8. Gwenaelle
    5 janvier 2019 / 8 h 25 min

    Bonjour Laetitia, je me sens comme toi, mon hypersensibilité m’empêche de vivre la vraie vie que je devrais avoir, même au travail, je n’arrive pas à me concentrer car de fois il y a trop de bruit, je me sens juger par tt le monde, et en ce qui concerne ma vie privée, je ne supporte pas l’injustice, donc je m’énerve souvent à mon boulot, et dans ma vie privée aussi, quand j’entends parler du terrorisme ça me hérisse, je ne comprends pas pourquoi on laisse faire des horreurs pareils. J’ai du mal à vivre dans ce monde de brut. Et moi, qui suit hypersensible et timide, concernant la communication j’ai un peu de mal à communiquer sans m’énerver.

  9. Mahina
    5 janvier 2019 / 11 h 07 min

    Bonjour ça fait du bien de ne pas se sentir seule
    Et pour ma part j ai toujours refusé de me considérer comme hypersensible je voulais être forte ne pas pleurer toujours positive et hyperactive et un jour à 20 ans j ai commencer à faire du travail sur moi quand j ai perdu ma meilleure amie d un suicide j avais des angoisses je ne dormais plus je pouvais ressentir ce que les autres pensais ou ressentait j étais mal dans ma peau je me sentais différente mais je montrait tout le contraire aux autres…
    J ai suivis pleins de cours de développement personnel je suis thérapeute à présent en hypnose et dans la créativité ce qui m a aidé le plus c est de m arrêter de travailler 2 mois et d accepté enfin cette sensibilité apprendre à la gérer à vivre l instant présent faire de la cohérence cardiaque et d être vraiment à l écoute de soi et ses besoins oser être soi même s affirmer s entourer de gens positif
    Ne pas se mettre la pression d être la superwoman parfaite.
    Je pense que nous sommes seule dans cette situation face à nous même nous décidons d accepter cette sensibilité ou de la contrer et de se voiler la face en sachant qu un jour ou l autre la vérité nous rattrape.
    J ai eu des angoisses horribles perte de poids et plus d énergie dans mon corps et c est seulement à ce moment que je me suis réveillée.
    A vous toutes qui êtes des super mamans super ménagères super sportives super thérapeute
    Pensé à vous….
    Merci pour vos témoignages on se sent moin seul.
    Plein de bonheurs a vous toute pour votre chemin intérieur.

    • 7 janvier 2019 / 23 h 03 min

      Quel beau message !!! Merci beaucoup pour avoir partagé cette magnifique histoire.

  10. Valebene
    22 février 2019 / 20 h 36 min

    Bonsoir Sara SansH
    Les commentaires sont très touchants et ton article a forcément aidé plusieurs personnes. Je suis moi-même hypersensible, et je vis de mieux en mieux avec. Je l’ai découvert à l’adolescence comme beaucoup je pense, mais à l’époque je croyais que c’était dû à ma différence : je suis métisse, et à l’époque nous étions la seule famille ‘différente’ et dès l’âge de 7 ans j’ai dû me blinder des remarques comme ‘négresse’ et autres joyeusetés.
    La parade que j’ai trouvé est que j’avais remarqué que je ne vivais pas que le négatif intensément. Le positif aussi. Et je me suis concentrée dessus. Ça vaut la peine d’en chier parce qu’on aime plus fort, on profite plus, notre monde intérieur est riche et beau.
    Et surtout, tout est occasion d’apprendre. La curiosité qui accompagne notre hypersensibilité est une merveilleuse richesse. À nous de nous rendre ce monde vivable et beau.
    Je pars un peu dans tous les sens mais il y a tellement à dire… aujourd’hui je suis heureuse d’être hypersensible car je peux accompagner mes 2 filles, hypersensibles elles aussi qui entrent dans l’adolescence. Et leur montrer que non seulement c’est pas grave de ne pas être comme les autres, mais c’est une force, et une richesse.
    Une de mes filles s’appelle Sara. Sans H 😉

    • 23 février 2019 / 8 h 54 min

      Bonjour Valebene,
      Ton message m’a extrêmement touché. Il a provoqué quelque chose en moi, comme un élan. Merci profondément. Tu as tout dit… Cette hypersensibilité est une force et toutes les émotions négatives qui nous imprègnent rendent le positif encore plus beau et intense. Qu’importe si nous nous faisons plus mal quand nous tombons : nous touchons les étoiles quand nous nous élevons. Tes filles ont de la chance d’avoir une maman comme toi. Je vous embrasse toutes les 3 🙂

  11. Mel
    8 avril 2019 / 15 h 22 min

    Merci de nous aider à accepter notre hypersensibilité, qui dans le monde actuel est vu comme une faiblesse par beaucoup. Il est pour nous difficile de gérer ce caractère parfois, mais quand les autres vous rejettent pour cela, vous perdez en plus, toute confiance en vous. Alors, voir que d’autres personnes peuvent être comme vous et vous comprendre, cela fait du bien. 🙂

    • 8 avril 2019 / 15 h 57 min

      Merci à toi pour ton merveilleux commentaire. Il est effectivement très difficile d’être compris et expérimenter le rejet fait partie intégrante de la vie de nombreux hypersensibles. À nous de transformer cette sensibilité en qualité et de choisir un entourage empathique ou a minima, intelligent 😉

  12. Rajahoussen
    10 août 2019 / 18 h 27 min

    G trop trop aimé votre façon d’expliquer sur l’hypersensibilité je suis dans le cas et cest dure de le faire comprendre aux gens qui ne savent pas cest être hypersensible…

    • 20 août 2019 / 9 h 04 min

      Merci beaucoup pour votre message ! Effectivement, on se sent souvent « incompris »…

  13. 27 août 2019 / 23 h 53 min

    Je me reconnais pas mal dans ton article. J’ai toujours été sensible au monde qui m’entoure, très intuitive et stressée mais avec les années ça s’est beaucoup amplifié.
    Aujourd’hui je fais tout pour mieux le gérer et pour prendre tout le positif qui va avec.
    Ton article est vraiment super et tous les témoignages en commentaires sont très touchants et permettent de se sentir moins seule.
    Merci
    Tia

    • 10 septembre 2019 / 12 h 23 min

      Merci à toi pour ce sublime commentaire qui m’a beaucoup touché ! Effectivement, le but est de se sentir compris et je suis très heureuse que ça fonctionne 🙂

Répondre à Mindandbeauty Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *